Le Potager
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

10 conseils pour augmenter les rendements de votre potager

Obtenir une récolte plus importante de votre potager est une ambition louable mais quels sont les moyens les plus efficaces permettant d’augmenter la productivité ? Un sol sain, une planification minutieuse et la défense de vos cultures contre les ravageurs, les mauvaises herbes et les conditions météorologiques extrêmes sont la réponse, alors creusons un peu plus loin.

Voici donc 10 conseils éprouvés qui vous permettront de stimuler la productivité de votre jardin potager

1. Nourrissez votre sol

Les sols profonds et riches en nutriments encouragent des systèmes racinaires étendus et des plantes fortes. Nourrissez votre sol avec beaucoup de matières organiques telles que du compost, du fumier ou du terreau. Le compost et le terreau peuvent être facilement fabriqués à la maison gratuitement, alors compostez tout ce que vous pouvez et mettez une installation de compostage florissante au cœur de votre jardin.

Le meilleur moment pour ajouter la plus grande partie de la matière organique est en hiver pour lui donner suffisamment de temps pour qu’elle s’intègre dans le sol avant le printemps. Ensuite, ajoutez plus de matière organique pendant la saison de croissance, en la déposant de 2 à 5 cm d’épaisseur autour des cultures existantes. Ce paillis de surface aidera également à ralentir la perte d’humidité et à supprimer les mauvaises herbes, ce qui vous fera gagner du temps pour l’arrosage et le désherbage.



2. Nourrissez vos plantes

De nombreuses plantes bénéficieront d’un supplément d’engrais organique tel que le concentré d’algues liquides.

Vous pouvez également faire pousser une parcelle de consoude (à côté de votre bac à compost est idéal) et préparer votre propre thé de consoude, une infusion puissante idéale pour les plantes affamées comme les tomates. Vous pouvez également simplement draper des feuilles de consoude coupées autour des plantes ou les ajouter au tas de compost où elles aideront à accélérer la décomposition.

3. Cultivez dans des lits dédiés

Créez un système de lits permanents et minimisez le gaspillage d’espace tout en concentrant vos ressources. Les lits sont accessibles de tous les côtés et les plantes peuvent être cultivées en blocs, ce qui maximise la productivité. Et comme vous ajouterez directement de la matière organique aux lits, vous ne la gaspillerez pas sur les chemins ou sur d’autres terrains improductifs.



4. Choisissez des plantes qui prospèrent

Cela peut sembler évident, mais cultiver ce qui prospère dans votre sol et votre climat se traduira par une croissance plus forte et des récoltes plus importantes. Par exemple, les climats chauds sont idéaux pour la culture de patates douces et de tomates. Ou dans les zones plus fraîches, optez pour des cultures comme la bette et le chou qui peuvent supporter le froid.

Choisissez des variétés qui ont été sélectionnées pour prospérer dans votre climat. Les variétés précoces sont idéales pour les courtes saisons de croissance, tandis que les variétés tolérantes à la chaleur sont un must pour les zones avec un soleil d’été brûlant.

5. Cultivez plus à l’ombre

Augmenter la productivité signifie tirer le meilleur parti de chaque espace disponible, et cela inclut les zones plus sombres. Elles sont parfaites pour les légumes à feuilles comme la laitue ou les légumes verts asiatiques, les cultures lentes comme les poireaux et le panais, et les fruits résistants comme le cassis et les groseilles maquereau. Vous pouvez trouver dans cet article les cultures qui poussent bien à l’ombre.



6. Collectez plus d’eau de pluie

L’eau de pluie est la meilleure option pour arroser les légumes. L’eau de pluie est plus douce, contient moins de contaminants et son pH est préféré par la plupart des plantes, ce qui favorise une meilleure croissance. Donc, si vous utilisez toujours de l’eau traitée pour irriguer vos cultures, il est maintenant temps d’installer des barils d’eau supplémentaires et de collecter autant d’eau de pluie que possible. Vous pouvez utiliser un kit de connecteurs pour joindre plusieurs récupérateurs ensemble.

7. Prolongez la saison de croissance

Familiarisez-vous avec vos premières et dernières dates de gel, puis prévoyez d’étendre votre saison de croissance en utilisant des protection pour le froid. Les tunnels, les mini-serres, jardinières à semis et les cloches permettent aux semis de commencer jusqu’à deux semaines plus tôt, tandis que les récoltes peuvent continuer quelques semaines de plus à la fin de la saison.

Une structure permanente telle qu’une serre ouvre encore plus de possibilités, ce qui permet de profiter d’un début de printemps encore plus précoce tout en offrant juste assez de protection pour la culture hivernale, par exemple, des salades rustiques.



8. Espacez correctement les plantes

Plantez trop près et vos cultures ne pousseront pas correctement et seront sujettes aux maladies, mais trop éloignées et vous ne profiterez pas au maximum de l’espace dont vous disposez. Un bon planificateur de jardin vous montrera exactement combien de plantes peuvent être cultivées dans la zone disponible.
Un excellent sol peut vous aider à repousser les limites en cultivant des légumes un peu plus près que recommandé.

9. Plantation d’accompagnement

Certaines plantes sont mutuellement bénéfiques. Cultivés ensemble, ils peuvent contribuer à augmenter la productivité globale. La plantation d’accompagnement prend de nombreuses formes. Par exemple, le maïs peut être utilisé comme support pour les haricots grimpants, tandis que la laitue cultivée entre les rangées de carottes ou d’oignon aide à étouffer les mauvaises herbes pendant que ces cultures à croissance plus lente s’établissent.
Mélanger des fleurs avec des légumes peut aider à réduire les problèmes de ravageurs.

10. Lutte préventive contre les ravageurs

Adoptez une approche préventive contre les ravageurs pour les arrêter dans leur élan. Par exemple, placez des barrières sur les plantes sensibles pour les protéger des insectes ravageurs volants, ou réduisez une population de limaces nuisibles en supprimant les cachettes telles que les pots retournés ou les herbes hautes dans et autour des zones de croissance. Ensuite, toutes les quelques semaines, faites le tour du jardin lorsque les limaces se nourrissent le soir pour les ramasser à la lueur de la torche et sympathiquement les amener ailleurs que dans votre potager.

Faites également de la place pour les fleurs dans le potager. Les fleurs comme l’alyssum, le calendula et la Limnanthe de Douglas
ne prennent pas beaucoup de place et amélioreront la productivité en attirant les coccinelles pour lutter contre les ravageurs, y compris les pucerons, les acariens et les cochenilles.

Une réflexion au sujet de “10 conseils pour augmenter les rendements de votre potager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *