Le Potager
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (7 votes, average: 3,14 out of 5)
Loading...

10 astuces incontournables pour faire pousser des tomates

Cultiver des tomates est souvent l’impulsion pour démarrer un potager et tout amateur de tomates rêve de cultiver la tomate ultime : ferme mais juteuse, douce mais acidulée, aromatique et sans défaut.

Malheureusement, peu de légumes sont sujets à plus de problèmes que les tomates. L’astuce pour faire pousser des tomates savoureuses est de choisir les meilleures variétés, de bien démarrer les plants et de contrôler les problèmes avant qu’ils ne surviennent. Commencez ici avec quelques conseils de culture de tomates éprouvés pour vous garantir le droit de vous vanter des tomates de votre propre potager cette année.

10 astuces incontournables pour faire pousser des tomates :

1- Ne surchargez pas les plants de tomates dans les pots

Si vous démarrez des tomates à partir de graines, donnez aux semis suffisamment d’espace pour se ramifier. Cela signifie éclaircir les semis à une plante forte par petit pot. Coupez les semis les plus faibles et les plus petits en faveur du meilleur producteur. Les conditions de surpeuplement inhibent leur croissance, ce qui les stresse et conduit à la maladie plus tard. Transplantez les plants de tomates dans leurs propres pots de 10 cm peu de temps après avoir obtenu leur première série de vraies feuilles.

2-Veillez à fournir beaucoup de lumière

Les plants de tomates ont besoin d’une lumière forte et directe. Les journées sont courtes en hiver, donc même les placer près d’une fenêtre ensoleillée peut ne pas leur fournir suffisamment de lumière naturelle. À moins que vous ne les cultiviez dans une serre, votre meilleure option est d’utiliser un type d’éclairage artificiel pour les plantes pendant 14 à 18 heures par jour.

Pour vous assurer que les plants de tomates soient trapus et non grêles, gardez les jeunes plants à seulement quelques centimètres des lampes de culture fluorescentes. Vous devrez augmenter les lumières (ou abaisser les plantes) au fur et à mesure que les semis poussent. Lorsque vous êtes prêt à les planter à l’extérieur, choisissez la partie la plus ensoleillée de votre potager comme emplacement.

3- Conservez une bonne ventilation des plants

Les plants de tomates doivent bouger et se balancer dans la brise pour développer des tiges solides. Cela se produit naturellement à l’extérieur, mais si vous démarrez vos semis à l’intérieur, vous devez fournir un certain type de circulation d’air. Créez une brise en allumant un ventilateur pendant cinq à 10 minutes, deux fois par jour. Ce petit laps de temps fera une grande différence.

Une autre option consiste à ébouriffer les plants de tomates en frottant doucement votre main d’avant en arrière sur leur sommet pendant quelques minutes, plusieurs fois par jour. C’est un peu plus d’effort mais leur merveilleux parfum de tomate déteindra sur vous en prime.

4- Préchauffez la terre du jardin en couvrant le sol

Les tomates aiment la chaleur. Ils ne commenceront pas vraiment à pousser tant que les températures du sol et de l’air ne resteront pas chaudes. Vous pouvez accélérer les choses dans le sol en recouvrant la zone de plantation avec du plastique noir ou rouge quelques semaines avant de planter. Ces degrés supplémentaires de chaleur du sol se traduiront par des tomates plus précoces.

Vous pouvez soulever le plastique avant de planter mais certaines recherches affirment que le paillis de plastique rouge a l’avantage supplémentaire d’augmenter le rendement de vos tomates.

5- Enterrez suffisamment les tiges des plants

Plantez vos plants de tomates plus profondément qu’ils n’entrent dans le pot, jusqu’aux premières feuilles. Lorsqu’elles sont plantées de cette façon, les tomates sont capables de développer des racines tout le long de leurs tiges. Et plus de racines font une plante plus forte.

Vous pouvez soit creuser un trou profond, soit simplement creuser une tranchée peu profonde et poser la plante sur le côté. Il se redressera rapidement et grandira vers le soleil. Faites juste attention à ne pas enfoncer votre pieu ou votre cage à tomates dans la tige enterrée.

6- Paillez les plants tomates après que le sol se soit réchauffé

Si vous ne laissez pas de plastique sur le sol, ne posez pas de paillis jusqu’à ce que le sol ait eu le temps de se réchauffer. Bien que le paillage conserve l’eau et empêche le sol et les maladies transmises par le sol d’éclabousser les plantes, si vous le posez trop tôt, il ombragera et refroidira également le sol. Parce que les tomates aiment la chaleur, laissez le soleil réchauffer le sol au printemps. Lorsque les températures restent chaudes, de jour comme de nuit, vous pouvez ajouter une couche de paillis pour retenir l’humidité.

7- Retirez les feuilles inférieures et  les feuilles malades

Une fois que vos plantes de tomates atteignent environ 1 m de haut, coupez les feuilles du bas. Ce sont les feuilles les plus anciennes et ce sont généralement les premières feuilles à développer des problèmes de champignons. Au fur et à mesure que les plantes se développent, les feuilles du bas reçoivent le moins de soleil et de circulation d’air. Parce que ces feuilles se trouvent près du sol, les agents pathogènes du sol peuvent facilement les éclabousser. Les éliminer permet d’éviter que les maladies fongiques ne s’installent. La pulvérisation hebdomadaire de thé de compost semble également être efficace pour conjurer les maladies fongiques.

8- Pincez et taillez pour plus de tomates

Pincez et enlevez les gourmands qui se développent dans l’articulation de deux branches. Ils ne porteront pas de fruits et enlèveront l’énergie au reste de la plante.

Cependant, allez-y doucement pour tailler le reste de la plante. Vous pouvez éclaircir quelques feuilles pour permettre au soleil d’atteindre le fruit qui mûrit, mais ce sont les feuilles qui photosynthétisent et créent les sucres qui donnent du goût à vos tomates. Moins de feuilles signifie moins de tomates bien rouges et sucrées.

9- Arrosez régulièrement pour ne pas stresser les plants

Arrosez abondamment et régulièrement pendant que les fruits se développent. Un arrosage irrégulier, si vous manquez une semaine et vous essayez de la rattraper, cela conduira à une pourriture apicale (une carence en calcium) et à la fissuration et au fendillement. La règle générale est de s’assurer que vos plantes reçoivent au moins 2 cm d’eau par semaine, mais pendant les périodes chaudes et sèches, elles peuvent avoir besoin de plus. Si vos plantes commencent à avoir l’air fanées pendant la majeure partie de la journée, donnez-leur à boire.

Une fois que le fruit commence à mûrir, vous pouvez réduire l’arrosage. Diminuer l’eau incite la plante à intégrer ses sucres, pour une meilleure saveur. Utilisez votre jugement. Restez régulier avec l’arrosage, sinon vos plants vont stresser et laisseront tomber leurs fleurs et éventuellement leurs fruits.

10- Faites en sorte que vos plants produisent des tomates selon la variété

La maturation des tomates est à peu près à la merci de la météo mais parfois nous pouvons faire avancer les choses. Le fait de pincer les pointes des tiges principales au début de l’été encouragera les plants de tomates au port indéterminées (celles dont les fruits sont disponibles en permanence) à commencer à mettre leur énergie dans la floraison.

Les tomates indéterminées aiment grandir avant de commencer à produire des fruits alors ne vous inquiétez pas si vos plants de tomates ne fleurissent pas pendant leur premier mois ou leurs deux premiers mois. Le pincement est également une astuce pratique vers la fin de l’été lorsque vous voulez que les dernières tomates se dépêchent et mûrissent.

Il ne devrait pas être difficile de faire fructifier des plans tomates au port déterminées (celles qui mûrissent toutes en même temps) à moins que les conditions météorologiques ne soient défavorables et provoquent une condition appelée à juste titre « la chute des fleurs ».

A vous de jouer et que cette nouvelle saison soit prolifique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.