Cul noir de la tomate : comment éviter ce problème

Vos tomates ont leur partie basse toute noire cette saison ? Ceci est assez courant et est typique de la pourriture apicale. Dans cet article, je vous explique tout ce que vous devez savoir sur le cul noir de la tomate, y compris comment la traiter et comment prévenir ce problème courant de la culture des tomates dans nos potagers.

C’est le milieu de l’été et vous êtes enfin prêt à récolter vos délicieuses tomates que vous avez cultivées tout le printemps. Mais vous remarquez une étrange tache noire pourrie sur la base de vos tomates.

Cul noir de la tomate
Cul noir de la tomate

La pourriture apicale de la tomate est un problème courant pour les jardiniers de tomates du monde entier. Bien que cela ressemble à une maladie de la tomate, c’est en fait un problème culturel qui a à voir avec les minéraux du sol et les niveaux d’humidité. Bien que vous ne puissiez pas réparer les fruits qui ont déjà commencé à pourrir, vous pouvez prendre des mesures pour atténuer les problèmes futurs.

Découvrons tout ce que vous devez savoir sur la pourriture apicale et comment prévenir ce problème rapidement pour vos prochaines récoltes de tomates.

Les causes de pourriture apicale de la tomate

La pourriture apicale est un trouble physiologique des tomates le plus souvent causé par une carence en calcium dans le sol. Un arrosage incohérent, un pH du sol bas et un excès d’azote peuvent également causer le problème.

Ce problème nutritionnel entraîne des zones noires, grises ou brunes qui semblent enfoncées ou imbibées d’eau. Ces régions pourries se trouvent à l’extrémité inférieure où se trouvait autrefois la fleur de la tomate d’où son nom « cul noir de la tomate.

La pourriture apicale peut également affecter les courgettes, les courges, les poivrons, les aubergines et les pastèques. Elle apparaît le plus souvent au début de l’été lorsque les premiers fruits commencent à se développer. Bien que cela puisse sembler alarmant, il est généralement facile à éviter et se résout lors de la prochaine fructification.

Lire aussi :   Toutes les choses à faire dans le potager en février

Bien qu’un manque de calcium soit la cause la plus évidente de la pourriture apicale, un nombre surprenant de facteurs peuvent affecter les niveaux de calcium dans votre sol. Les minéraux du sol sont intimement liés et un excès de l’un peut souvent affecter la disponibilité des plantes d’un autre.

De même, le pH et les niveaux d’humidité du sol ont un impact sur la « disponibilité » d’un minéral pour les plantes. En d’autres termes, certains nutriments végétaux (comme le calcium) ne peuvent pas être utilisés par une plante dans certaines conditions.

Les causes primaires et secondaires peuvent inclure :

  • Une carence en calcium
  • un pH du sol bas
  • Un engrais à haute teneur en azote
  • Un sol froid
  • Un stress hydrique

Principaux symptômes du cul noir de la tomate :

Les principaux symptômes que vous remarquerez sont les tissus coriaces noirs ou bruns et la pourriture des fruits.
La pourriture apicale est l’un des problèmes de tomate les plus facilement reconnaissables. Les symptômes apparaissent rarement pour les petites variétés de tomates comme les tomates cerises mais ils peuvent être très évidents dans les grosses variétés de tomates comme les cœurs de bœuf.

Les symptômes comprennent :

  • Lésions gorgées d’eau à la base des tomates mûres.
  • Taches pâteuses sur le bout de la fleur.
  • Ecchymoses sur les fruits verts.
  • Tissu noir ou marron.
  • Cul des tomates foncées et pourries (dues à des maladies fongiques et bactériennes secondaires).
  • Pourriture prématurée des fruits.

La prévention pour éviter le cul noir de la tomate

Une fois qu’un fruit de tomate a la pourriture apicale, vous ne pouvez rien faire pour l’inverser. Cependant, vous pouvez rapidement prendre des mesures pour éviter ce problème pendant que la plante continue de produire. Ce n’est pas parce qu’un plant a produit quelques tomates avec des fonds noirs que tous ses fruits seront immangeables. Ces méthodes peuvent être utilisées tout de suite ou en préparation pour la saison prochaine.

Lire aussi :   Quoi faire dans le potager en juillet

Appliquer un spray foliaire au calcium

Il est recommandé d’utiliser un spray foliaire de calcium pour augmenter les niveaux de calcium.
Une pulvérisation foliaire est le moyen le plus rapide d’augmenter les niveaux de calcium et de sauver vos prochaines tomates de ce problème qui se développe rapidement. Cela signifie que vous diluez un engrais calcique facilement disponible (selon les recommandations de l’emballage) et que vous le pulvérisez directement sur vos feuilles de tomates afin qu’elles puissent l’absorber rapidement à travers leurs stomates foliaires.

Améliorer les niveaux de calcium du sol (sur le long terme)

Pour augmenter le niveau de calcium dans le sol, des suppléments de calcium peuvent être appliqués.

L’augmentation des niveaux de calcium dans le sol nécessite une approche plus holistique que la simple application d’un spray à solution rapide. Bien que le calcium soit très immobile (se déplaçant lentement) dans le plant de tomate lui-même, il est considéré comme très mobile dans le sol.

Cela signifie qu’il peut facilement être perdu par lessivage. Dans les zones à fortes précipitations ou à irrigation excessive, les niveaux de calcium font souvent défaut car le minéral a été emporté par les particules de sol. Selon vos analyses de sol, vous devrez peut-être amender avec du calcium à chaque saison.

Maintenir un arrosage régulier

En matière de prévention, il est nécessaire d’équilibrer votre horaire d’arrosage.

Un arrosage inégal a un impact direct sur l’absorption de calcium par les plantes. Trouver un équilibre avec l’humidité du sol est la méthode culturale la plus importante pour la prévention. Le sol de vos plates-bandes de tomates ne doit jamais se dessécher complètement, ni être détrempé et gorgé d’eau. Le problème de cul noir de la tomate apparait souvent lors des fortes chaleurs quand les jardiniers pensant sauver leurs plants en les arrosant plus mais cela peut causer un stress.

Vous pouvez rendre l’humidité du sol plus constante en :

  • Vérifier l’humidité du sol tous les deux jours.
  • Arrosez abondamment les tomates quelques fois par semaine pour améliorer la pénétration de l’eau.
  • Utilisez de la paille, des tontes de gazon ou de la moisissure des feuilles comme paillis autour de la base des tomates.
  • Irriguer avec des lignes goutte à goutte ou des tuyaux suintants sur des minuteries.
  • Assurer des niveaux élevés de matière organique.
Lire aussi :   Comment faire pousser des légumes et des fruits dans des paniers suspendus

Quoi que vous fassiez, essayez d’éviter les fluctuations massives de la fréquence d’arrosage de vos tomates. Ne laissez pas le sol devenir sec entre les pluies ou les arrosages.

Les culs noirs sur vos tomates peuvent sembler inesthétiques et effrayants mais ils ne sont pas la fin de la récolte de tomates de cette saison. Parce que la pourriture apicale est un problème physiologique plutôt qu’une maladie, elle peut facilement être résolue à partir de zéro.

Des sources rapides de calcium telles que le bicarbonate de soude, les cendres de bois ou les pulvérisations foliaires peuvent rapidement améliorer les problèmes de pourriture apicale. Pensez également à ajouter des plantes compagnes pour protéger vos tomates des nuisibles. Ensuite, vous pouvez vous concentrer sur l’homogénéisation de votre régime d’arrosage tout en améliorant l’équilibre minéral et le pH du sol.

Avez-vous déjà rencontré ce problème ? Quelles ont été vos réactions ?

Jean Baptiste

En savoir plus sur Le potager

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading