Le Potager
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Comment faire pousser un abricotier à partir d’un noyau d’abricot

Poussant jusqu’à plus de 7 mètres de haut avec des fleurs roses ou blanches au début du printemps, l’abricotier (Prunus armeniaca) produit de succulents fruits orange dorés que l’on adore tous. Si vous prenez des noyaux d’une variété greffée ou hybride, les semis que vous ferez pousser à partir d’eux pourront ne pas ressembler ou produire comme l’arbre parent. Ne récoltez pas non plus les noyaux d’un abricot de début de saison car ces noyaux ne germent souvent pas. Pour de meilleurs résultats, choisissez un fruit de mi-saison ou de fin de saison qui a été cultivé à partir de noyau et qui n’est pas assez proche des autres arbres du même genre pour être pollinisé par eux.

Préparation des noyaux d’abricot et extraction de la graine (amande).

Faire pousser un abricotier à partir du noyau n’est pas difficile mais demande de la patience car cela prend du temps.

Coupez en deux les abricots bien mûrs ou trop mûrs et retirez les noyaux. Frottez toute chair restante des noyaux avec une brosse à légumes et étalez-les sur des journaux pendant environ trois heures jusqu’à ce que leurs surfaces soient sèches. Lorsque les noyaux sont bien secs, cassez les en exerçant une pression, avec un casse-noix ou un étau, sur leurs faces cousues puis extraire les graines en forme d’amande.

Laissez les graines sur les journaux pendant quelques heures de plus jusqu’à ce que leurs surfaces soient sèches avant de les stocker dans un bocal couvert ou un sac zippé au réfrigérateur si vous souhaitez retarder leur période de stratification. Si vous prévoyez de commencer ce processus tout de suite, faites tremper les graines pendant la nuit dans un récipient d’eau tiède.

Si vous ne voulez pas vous embêter à extraire les graines, vous pouvez plutôt stratifier les noyaux, mais la germination prendra plus de temps.

Planter des graines d’abricot à l’intérieur

Pressez suffisamment de mousse de tourbe humide pour en retirer l’excès d’eau et placez quelques poignées de cette mousse dans un bocal en verre ou un sac. Égoutter les graines prétrempées et les ajouter à la mousse en les mélangeant bien. Couvrez le pot avec un couvercle à vis ou fermez le sac avec une fermeture éclair.

Stratifiez à froid les graines en plaçant le pot ou le sac au réfrigérateur, où la température doit être entre 0 et 7° Celsius. Vérifiez fréquemment tout signe de racines apparaissant dans la tourbe. Les graines d’abricot commencent généralement à germer en quatre à six semaines.

Mettez les graines germées en pot si le temps ne vous permet pas de les planter à l’extérieur. Placez une graine dans chaque pot de 10 cm de terreau, avec la racine vers le bas et l’extrémité opposée de la graine près de la surface du sol. Gardez les semis sur un rebord de fenêtre ensoleillé, sous des lampes de culture ou dans une serre jusqu’à ce que vous soyez prêt à les transplanter dans le jardin.

Planter des graines d’abricot directement à l’extérieur

Creusez un lit de plantation à l’automne sur un site en plein soleil et un sol limoneux léger. Tracez un sillon dans le sol deux fois plus profond que la longueur de vos graines. Semez les graines prétrempées dans le sillon à environ 15 cm d’intervalle et remplissez ce sillon de terre. Étalez encore 3 cm de terre sur la rangée de plantation pour empêcher la surface du sol de devenir craquelée.

Couvrez la rangée avec un tissus de protection. Rentrez le tissus à plusieurs cm de profondeur dans le sol de tous les côtés pour empêcher les animaux de déterrer les graines.

Surveillez les signes de germination au printemps. Lorsque vous voyez de petits arbres commencer à apparaître, retirez le tissu pour leur permettre de pousser avant de les transplanter.

Les graines, les brindilles et les feuilles fanées des abricotiers sont toxiques, alors gardez ces matériaux hors de portée des enfants et des animaux domestiques.

Avec de la chance et de la patience, vous serez récompensé par des abricots bien sucrés et juteux de votre propre arbre dans trois à cinq ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *