Le Potager
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 4,50 out of 5)
Loading...

11 conseils pour préparer son jardin potager d’automne

Facilitons la préparation de notre potager d’automne. Voici 11 tâches à faire en automne avant que le temps ne devienne trop froid. Le fait de réarranger votre jardin potager évite les problèmes plus tard et signifie moins de travail dans le froid.

Tous les légumes n’ont pas besoin d’être enlevés et nettoyés avant l’arrivée du gel. Certains légumes sont rustiques ou semi-rustiques et peuvent rester dans le sol et de nombreux légumes semi-rustiques et rustiques ont même meilleur goût après une ou deux gelées. Vérifiez les dates de gel dans votre région.

Les légumes semi-rustiques qui peuvent résister à un gel léger ou à des températures de l’air comprises entre -2° et 0 °C, ils comprennent : les betteraves, les carottes, le panais, la laitue, la bette à carde, le pois, le chou chinois, l’endive, le radicchio, le chou-fleur, le persil et le céleri. Pour les betteraves, les carottes et les panais, les sommets mourront mais les racines toléreront des températures plus basses.

Les légumes rustiques qui peuvent résister à de fortes gelées et des températures de l’air inférieures à -2°C comprennent : les épinards, l’oignon doux Walla Walla, l’ail, les poireaux, la rhubarbe, le rutabaga, le brocoli, le chou-rave, le chou frisé, le chou, la chicorée, les choux de Bruxelles, la mâche, la roquette, les fèves , radis, moutarde, pois d’hiver autrichien et navet.

Le temps froid ne tue pas les plantes rustiques, cela ralentit simplement leur croissance. La neige agit même comme paillis isolant et réchauffe le sol pour ces plantes coriaces. Même les légumes tendres tels que les haricots, les concombres, les radis, la laitue, le bok choy et la courge peuvent être protégés du gel pendant quelques semaines de croissance supplémentaires. Couvrez les légumes avec des tunnels hauts ou bas faits de cerceaux métalliques et de plastique transparent, disponibles auprès des fournisseurs de serres. Pour protéger les plantes, vous pouvez également utiliser des minitunnels ou des cloches. Pour réchauffer le sol, utilisez un paillis fait de débris de jardin, de carton ou de papier journal.

11 conseils pour préparer son jardin potager d’automne :

1) Retirez les matières végétales du jardin.

Toutes les plantes potagères épuisées, en particulier celles qui sont tuées par le gel, doivent être enlevées immédiatement. Les débris morts invitent les maladies et les insectes. Coupez les haricots et les pois au niveau du sol, en laissant leurs racines fixatrices d’azote dans le sol pour nourrir les cultures de l’année suivante.

2) Finalisez votre compost.

Cassez les éléments en plus petits morceaux et commencez (ou ajoutez à) un tas de compost. Imaginez la riche matière organique que vous pouvez réinjecter dans le jardin. Découvrez comment fabriquer un bac à compost et comment faire votre tas de compost. Compostez tout sauf ce qui est déjà malade. Si vos plantes avaient des parasites ou étaient malades, emballez-les ou retirez ces plantes de votre propriété. Vous ne voulez rien ajouter à votre tas de compost qui pourrait abriter des maladies ou des insectes ravageurs.

3) Faites un dernier désherbage.

Beaucoup de nouveaux jardiniers ne savent pas que le désherbage est plus important à la fin de l’été et à l’automne qu’à tout autre moment. Une seule mauvaise herbe laissée à maturité peut produire des centaines, voire des milliers, de graines qui deviendront des mauvaises herbes pour vous affliger l’année prochaine, alors désherbez le jardin une dernière fois avant d’arrêter pour l’hiver. Les trous laissés après avoir déraciné des herbes sont des endroits parfaits pour planter des bulbes à floraison printanière. Ne laissez jamais de mauvaises herbes dans vos plates-bandes. Si votre sol est dur et sec, arrosez votre jardin quelques heures avant de désherber. Cela aidera à ameublir le sol et facilitera grandement le désherbage.

4) Planifiez de nouveaux lits de jardin.

L’automne est le moment idéal pour créer de nouveaux lits de plantation. Aucun creusement nécessaire. Réglez simplement votre tondeuse aussi bas que possible et scalpez l’herbe, puis couvrez la zone avec une épaisse couche de journaux. Couvrez les papiers d’une couche de compost et recouvrez le tout de beaucoup de feuilles hachées. Au printemps, vous aurez un nouveau lit de plantation plein de vers de terre.

5) Utilisez les feuilles d’automne à bon escient.

Quelques tas de feuilles dans des endroits isolés offrent un abri à la faune hivernante. Cependant, assurez-vous d’enlever les feuilles de votre pelouse avant qu’elles ne s’accumulent en couches épaisses et détrempées, qui invitent la maladie. Au lieu de cela, déchiquetez-les avec une tondeuse déchiqueteuse ou utilisez-les pour faire de la moisissure des feuilles, un excellent amendement du sol du jardin.

6) Protégez les arbres fruitiers des rongeurs nuisibles.

Avant que la tondeuse ne soit définitivement éteinte, tondez une dernière fois autour des arbres fruitiers pour décourager les souris ou les campagnols d’y nicher. Installez des protections contre les rongeurs faites de tissu à mailles fines autour de la base de vos arbres fruitiers pour empêcher les souris et les campagnols de manger l’écorce et de tuer les arbres pendant l’hiver. Le matériel d’emballage d’arbre peut également être utile. Apprenez-en davantage sur la façon d’éloigner les souris et les campagnols du jardin.

7) Protégez la terre de votre jardin.

Couvrez le sol de votre potager avec du paillis ou du compost, ou plantez des cultures « de couverture » pour enrichir le sol pendant l’hiver. C’est une pratique de jardinage intelligente pour protéger la couche arable et améliorer la santé du sol pour stimuler la récolte de l’année prochaine. Appliquez 6 à 12cm de paillis organique ou de compost sur le sol pour fournir de la nourriture aux micro-organismes présents dans le sol. Utilisez des feuilles déchiquetées ou de la paille propre sans graines ni mauvaises herbes, et couvrez votre potager ou vos plates-bandes. Cet ensemble reposera à la surface du sol et les micro-organismes le décomposeront tout au long de l’hiver. Vous pouvez planter directement dans cette terre au printemps prochain ou la retourner dans les 12 premiers cm.

8) Pensez à la rotation des cultures.

Si vous ne l’avez pas déjà fait, il est maintenant temps de noter quelles plantes ont été cultivées à quel endroit dans votre potager. Ne vous fiez pas à votre mémoire. Cela aidera à planifier la plantation de l’année prochaine. Il n’est jamais bon de faire pousser des plantes de la même famille au même endroit année après année. Non seulement cela permet aux ravageurs et aux maladies spécifiques à cette famille de s’enraciner mais cela épuise également le sol des mêmes nutriments chaque année.

9) Testez et améliorez votre sol.

Pendant que nous parlons de nutriments, l’automne est le moment idéal pour faire analyser votre sol. Prélevez un échantillon représentatif en mélangeant des boules de terre de plusieurs plates-bandes situées autour du jardin au lieu d’un seul endroit. Un test de sol détermine si votre sol contient les principaux nutriments nécessaires à la croissance des plantes (Mg, P, K, Ca), le pH, le type de sol, la CEC ou la capacité d’échange de cations (la capacité du sol à retenir les nutriments) et la matière organique.  Armé des recommandations du test, vous pouvez appliquer les bonnes quantités d’amendements appropriés cet automne afin qu’ils aient le temps de se décomposer et d’être disponibles pour vos plantes au printemps prochain. Pas de conjectures ou d’erreurs coûteuses.

10) Plantez de l’ail.

Octobre et novembre sont les meilleurs moments pour planter de l’ail. L’objectif est de planter après que les températures ont considérablement baissé, mais avant que le sol ne gèle. Si l’ail est planté trop tôt, une nouvelle pousse tendre peut émerger du sol avant même le début de l’hiver, laissant la plante sensible au froid et au gel. Si vous essayez de le planter trop tard (surtout dans les climats plus froids), le sol peut être trop gelé pour être creusé. L’ail a besoin de températures froides pour produire d’énormes rendements.

11) Entretenez les équipements de votre potager.

Retirez tous les piquets et supports afin de pouvoir reprendre tout sol, puis traitez-les avec un agent de conservation. Rangez-les à l’intérieur pendant l’hiver. De plus, l’automne est un bon moment pour réparer tout dommage aux plates-bandes surélevées, aux poteaux pourris, aux hangars et aux serres. Vous pouvez peindre des structures en bois avec un produit de préservation du bois. C’est aussi le bon moment pour laver les mangeoires à oiseaux, les bains d’oiseaux et les nichoirs avec de l’eau chaude pour éviter les maladies. Au-delà du potager, nettoyez toutes les plantes vivaces en bordure, bien que nous vous encourageons à garder des plantes vivaces avec des graines attrayantes pour les oiseaux. Voyez quelles plantes vivaces couper et lesquelles laisser à la faune.

A vous de jouer et bon automne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.