Le Potager
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Test du kit de culture pleurotes Bio jaunes de chez Radis et Capucine

Alors que dehors, les plantes sont au repos, je vous propose aujourd’hui de découvrir une culture en milieu intérieur avec un petit test sur le kit de culture de pleurotes bio jaunes de chez « Radis et Capucine ».

Avant de démarrer le test, je tiens à remercier « Radis et Capucine » pour m’avoir fait confiance et m’avoir gracieusement confier une de leur boite à champignons afin que je puisse réaliser ce petit test de culture de champignon et vous en parler.

Quelques chiffres et tarifs pour débuter, les kits ateliers de cultures de pleurotes Bio jaunes sont à 19,95 € sur le site de Radis et Capucine, quand j’achète des pleurotes chez mon primeur Bio, ils sont rarement sous les 15 €, donc si je parviens à faire 1,3 Kg de pleurotes avec ma boite, je serais entièrement remboursé mais c’est juste pour faire le calcul car faire pousser des champignons chez soi c’est vraiment une superbe expérience et ça apporte bien plus que de simplement les acheter, tout comme quand on fait pousser ses propres légumes de la graine à la récolte.

La boite à champignon arrive très bien protégée et avec des indicateurs « Fragiles », les conditions de stockage sont indiquée sur la boite si vous ne commencez pas de suite la culture, vous devez conserver la boite au froid (10°).

Pour la culture des champignons pleurotes , vous aurez besoin de :

  • Un kit Atelier de culture de pleurotes jaunes bio de chez Radis et Capucine
  • Un vaporisateur pour l’arrosage ( ce petit pschitt-pschitt sur Amazon fera très bien l’affaire)
  • Des petits ciseaux assez fin pour la découpe du carton et du plastique

1) La mise en place de la boite à champignons

L’étape la plus dure dans la culture des champignons, chose à laquelle je n’avais pas pensé au départ mais il faut trouver un endroit idéal pour la boite, pas de lumière directe, bien aéré, pas à côté d’une source de chaleur, pas trop à l’ombre, pas simple quoi !
Mais vous finirez bien par trouver, moi je l’ai mise un peu en hauteur pour éviter que le petit de 4 ans de joue avec…


Ensuite, il faut suivre le mode d’emploi qui est finalement assez succinct et c’est le seul reproche que j’aurai à faire sur ce Kit, c’est que l’on est un peu perdu au départ, se demandant si on fait bien les choses. Par exemple ça n’est pas clair sur le nombre de fenêtres qu’il faut découper sur la boite en carton dès le début (j’ai finalement ouvert les 4 côtés), ça n’est pas clair non plus sur l’arrosage et la quantité d’eau à fournir.
Bref, de mon point de vu j’aurai aimé un mode d’emploi plus clair et complet, juste pour ne pas douter de la bonne mise en œuvre et rater son départ.
Je sais que ça n’est pas simple de caser un gros mode d’emploi sur une boite car la place est limitée mais pourquoi ne pas faire un code QR avec une vidéo en ligne, ça aiderait beaucoup je pense !

2) Entretient au quotidien

Une fois les doutes sur le démarrage levés, l’entretient journalier est simple, il faut tout de même ne pas oublier les petits arrosages quotidiens au vaporisateur (2 fois par jours).
Les doutes s’accumulent quand rien ne se passe au bout d’une semaine d’entretien mais tant que la boite est bien blanche et que les mycéliums se développent, on garde confiance ! Puis un jour, il se passe d’autres phénomènes !

3) Les premières boules arrivent

Enfin, au bout d’une semaine, des boules se développent à proximité des ouvertures réalisées dans le kit de pleurotes, ça commence à sentir bon tout ça et la confiance revient surtout que ça se développe de tous les côtés de la boite ! J’ai par contre un peu plus découpé le plastique pour « aider » une boule quand j’ai vu que d’un coté elle était derrière du plastique non découpé.
A partir de la ça va super vite, on constate une évolution quotidienne du bouquet et nos pleurotes prennent formes de jour en jour !

4) Le développement du bouquet de pleurotes


C’est superbe, les photos parlent par elles même, une véritable expérience que la culture de champignon dans son intérieur, même si il y a eu des doutes au début, le résultat et l’expérience de voir se développer les pleurotes au quotidien est vraiment unique !

Le fiston a eu les yeux grands ouverts dès que le bouquet de pleurotes a commencé à se former !

5) La ou plutôt les récoltes !

Nous y sommes, on a commencé la récolte,sur cette première étape, on a obtenu un peu moins de 300g de pleurotes avec des bouquets sur les deux faces mais d’autres pleurotes sont déjà en train de pousser !

Je ne sais pas encore combien de pleurotes on va faire mais peu importe au final, on va les savourer et l’expérience apporte tellement !
Je vous tiendrais tout de même informé sur les quantités récoltées au total lorsque la boite aura fini de donner car il y a encore des boules en formation et il est apparemment possible de reconditionner la boite pour de nouvelles expériences. Pour cela, le mode d’emploi donne les étapes à suivre mais encore une fois, une petite vidéo aurait était sympa. je vous tiendrais au courant sur la méthode et sa réussite.

6) En cuisine

Par ici les bons pleurotes fraichement cueillis et placés directement dans la poêle, sautés avec de la citronnelle !

Vous l’aurez compris, c’était ma première expérience avec la culture de champignon et j’ai trouvé ça vraiment intéressant et ludique comme expérience, je pense la renouveler avec d’autres espèces !

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter l’équipe de « Radis et Capucine », ils sont très sympas !
Vous pouvez acheter un kit pleurotes jaunes bio sur internet sur le site Radis et Capucine, profitez-en pour les fêtes !

Edit du 02/01/2021 : Nouvelle récolte de pleurotes, une récolte moins importante que la première mais très appréciable , voir la photo ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *