Le Potager
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, average: 3,33 out of 5)
Loading...

Conseils pour bien préparer votre potager en février et mars

Avec l’hiver assez doux de cette saison (jusqu’à présent), les jardiniers se concentrent de plus en plus sur la saison de croissance à venir. En fait, ils pourraient même être tentés de labourer le sol et de se lancer dans leurs travaux de plantation de légumes. Bien qu’attendre la date du dernier gel puisse être une ligne de conduite plus sûre, les jardiniers peuvent prendre des mesures importantes avec ces conseils pour préparer votre potager en février et mars.

Le mois de février au potager :

Février peut être un mois imprévisible, au cours d’une semaine, nous pourrions rencontrer de la pluie, de la neige, du vent et de grosses gelées. En effet, les températures peuvent également fluctuer énormément, ce qui fait du jardinage une entreprise à haut risque si vous n’avez pas de protection renforcée ni de plantes super résistantes. Cependant, février peut être un moment formidable pour commencer votre travail de préparation du jardin pour la saison à venir.

Arrangez vos plantes existantes :

Alors que la plupart des plantes de jardin sont en dormance (sans feuilles) pour l’hiver, coupez les vignes adventices qui pourraient étouffer la plante une fois qu’elle commence à pousser au printemps.

Redonnez vie à votre tas de compost :

mélangez (ou retournez) vigoureusement les ingrédients de votre compost avant la fin du mois. Commencez un nouveau lot à partir de feuilles mortes à tout moment. Bien que vous dépensez de l’énergie maintenant, vous aurez plus de chances d’obtenir du compost noir riche au début de la saison de croissance.

Développez votre plan directeur de jardin potager :

Pour obtenir les meilleurs résultats de votre espace de jardin, décidez quels légumes vous cultiverez cette saison. Déterminez l’espacement et les besoins de culture de chaque variété et utilisez des techniques de plantation d’accompagnement, le cas échéant.

Si vous plantez un jardin d’automne et/ou une culture de couverture, incluez ces légumes et/ou céréales dans le plan directeur de cette saison. Une fois que vous avez terminé, listez les ressources nécessaires (sol, additifs, clôtures, etc.), ainsi que leurs coûts respectifs. En planifiant à l’avance, vous serez moins susceptible de faire des achats impulsifs de plantes et de terre dans votre jardinerie locale.

Commencez vos graines de légumes de saison fraîche à l’intérieur :

Plantez des graines de légumes de saison fraîche comme le brocoli, la laitue et le chou. Suivez les procédures de démarrage des semences recommandées et fournissez beaucoup de lumière artificielle pour stimuler la croissance des plantes.

Une fois que les petites plantes ont émergé, gardez les lumières près du sommet des semis. Au fur et à mesure qu’ils grandissent, augmentez les lumières en conséquence. Ou plantez vos graines devant une grande fenêtre ensoleillée. Prévoyez de transplanter ces légumes de temps frais à la mi-mars.

Le mois de mars au potager :

Croyez-le ou non, la météo en mars peut être encore plus instable que celle de février. Bien que le printemps arrive ce mois-ci, la neige et/ou le gel peuvent également faire leur apparition, endommageant souvent les plantes et les arbres à floraison précoce. Même avec le climat fou de mars, c’est un bon moment pour le conditionnement du sol du jardin et même la culture de légumes de saison fraîche.

Complétez les préparations de votre lit de jardin :

Lorsque le sol est suffisamment sec pour s’effriter dans votre main, labourez profondément le jardin et incorporez vos amendements préférés. N’essayez pas ce processus à forte intensité de main-d’œuvre lorsque le sol argileux est humide car votre travail acharné n’entraînera que des mottes dures inutiles.

Repiquez vos plants de saison fraîche : Déplacez vos semis de saison fraîche en plein essor dans le jardin, en respectant la profondeur de plantation et les directives d’espacement au besoin. Pour décourager la croissance des mauvaises herbes, envisagez de pailler vos rangs avec de la paille, des feuilles déchiquetées ou des tontes de gazon. En plus de rendre la croissance des mauvaises herbes plus difficile, ces paillis naturels ajoutent des nutriments bénéfiques au sol à mesure qu’ils se décomposent.

Semez les légumes résistants à la fraîcheur en semis direct :

Commencez vos semis extérieurs en semant directement des légumes robustes tels que la laitue, les épinards, les navets, les radis, les betteraves, les blettes et les ensembles d’oignons, entre autres.

Semez vos graines de poivron, de tomate et d’aubergine à l’intérieur :

Commencez les semis de vos graines de légumes de temps chaud à l’intérieur de la maison, en leur donnant beaucoup de lumière pour favoriser la croissance. Ces semis sensibles doivent rester à l’intérieur jusqu’à ce que le danger de gel soit passé, sinon votre dur labeur sera vain.

En observant quelques directives de plantation de base et en portant une attention particulière à la météo, vous démarrerez votre potager du bon pied. Mieux encore, vous préparerez le terrain pour d’autres bons résultats en avril et en mai.

Nous espérons que vous avez apprécié nos conseils pour préparer votre potager, n’hésitez pas à partager vos astuces en commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.