Le Potager
1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 4,50 out of 5)
Loading...

Les 7 secrets de la culture des concombres

Lorsqu’il s’agit de cultiver des concombres, suivre quelques conseils clés peut faire toute la différence entre des plantes en difficulté ou une très bonne récolte.

Et si vous aimez les concombres, une grosse récolte signifie des concombres frais tout au long de l’été ! Voici donc 7 conseils clés pour vous aider à obtenir votre meilleure récolte : Les 7 secrets de la culture des concombres.

1) Plantez dans un endroit profitant du soleil du matin

Les concombres ont besoin de beaucoup de soleil pour produire une récolte exceptionnelle. Les concombres dépendent fortement de la photosynthèse pour construire des vignes fortes, robustes et productives. Un processus entièrement centré autour du soleil.

Placez votre culture dans une zone qui reçoit au moins 8 heures d’ensoleillement par jour. Et si possible, assurez-vous que vos plantes reçoivent la lumière du soleil tôt le matin.

La lumière du soleil tôt le matin aide à sécher les vignes et le feuillage de la rosée du matin. La rosée qui, si elle persiste, peut créer les conditions idéales pour la moisissure et la brûlure des plants.

2) Une terre de qualité pour une bonne récolte de concombres

Qu’ils soient plantés dans le sol ou dans des conteneurs, les concombres ont besoin d’un sol riche et fertile pour se développer et prospérer. De plus, la terre doit être légère et aérée pour permettre un bon drainage.

Lors de la plantation, ajoutez du compost dans chaque trou de plantation. Le compost ajoute des nutriments vitaux qui peuvent facilement être absorbés par les plants de concombre. Mais plus encore, il ameublit également le sol pour créer un excellent drainage.

Des fourches aux pelles et plus encore, il existe une large gamme d’outils de jardinage qui peuvent bien fonctionner pour travailler le compost.

3) Plantez dans des monticules

Lorsque vous plantez directement dans le sol, plantez votre culture dans des monticules légèrement effilées. Dans les conteneurs, assurez-vous que la tige principale est également plantée au-dessus du sol environnant.

Les plants de concombre sont très sensibles à la pourriture. Mais un peu de « plantation surélevée » aide à garder la tige principale de la plante hors de l’eau pendant les fortes pluies ou les arrosages.

4) Les plants versus le semis direct

Bien que les concombres puissent être cultivés facilement par semis direct, nous préférons commencer nos graines tôt et les repiquer. La croissance et la force supplémentaires d’une greffe donnent à la plante une meilleure chance d’éviter et de combattre les redoutables attaques de coléoptères du concombre.
Lors de la plantation, mettez deux plants par monticule de concombre. En cas de semis, plantez 3 graines et éclaircissez aux 2 plus fortes après quelques semaines. En faisant pousser plusieurs vignes par monticule, elles s’entrelacent pour plus de solidité.

5) Faites attention à ce que vous plantez à proximité

Ce que vous plantez autour de vos concombres jouera un rôle important dans leur productivité. Une chose à éviter à coup sûr est de cultiver des concombres près des pommes de terre.

Les pommes de terre libèrent une substance dans le sol qui entrave considérablement la croissance des concombres. Et les planter à proximité peut avoir des effets dévastateurs sur votre récolte de concombres.

Mais certaines cultures sont très bénéfiques, comme les radis. Lorsqu’ils sont cultivés à proximité ou avec des concombres, les radis aident à repousser les insectes nuisibles comme les coléoptères du concombre et les pucerons qui attaquent les plants de concombre tendres.

Lorsque vous plantez des concombres, semez simplement 5 à 10 graines de radis sur les bords de vos buttes. Les graines germent rapidement et aideront à éloigner les coléoptères.

6) Une bonne rotation des cultures

Les concombres, tout comme les tomates et les poivrons, peuvent facilement développer des maladies transmises par le sol lorsqu’ils sont plantés dans le même espace année après année.

Faites pivoter votre culture vers un nouvel emplacement dans le jardin chaque saison. Cela permet au sol de récupérer, minimise les maladies et réduit la possibilité d’infestation à long terme.

Pour de meilleurs résultats, attendez au moins trois ans avant de planter à nouveau des concombres au même endroit.

7) Récoltez vos concombres régulièrement

Une fois que les plants de concombre commencent à pousser et à produire, ils doivent être cueillis régulièrement pour continuer à produire.

Lorsqu’elles sont surchargées par une récolte, les plantes consacreront plutôt leur énergie à faire grossir les fruits existants, et non à produire de nouvelles fleurs.

De plus, les concombres laissés trop longtemps sur la vigne deviendront ligneux, pleins de graines et amers. Vérifiez les plantes quotidiennement, les concombres peuvent passer de 5 à 3 cm en seulement un jour ou deux !

Voilà nos 7 secrets pour réussir la culture des concombres. Maintenant, sortez et faites pousser votre meilleure récolte de tous les temps ! N’hésitez pas à partager vos astuces avec la communauté.

Une réflexion au sujet de “Les 7 secrets de la culture des concombres

  1. Richard Robichaud

    Si vous avez de bons conseils pour la bonne récolte de carottes. SVP faites-moi les parvenir à l’adresse ci-dessous. Merci à l’avance!

Répondre à Richard Robichaud Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.