Annonces
Toutes les plantes, graines et bulbes en vente
Annonces
Archives
Nature

TaroAujourd’hui, je vous propose de découvrir comment faire pousser et récolter vos propres racines de taro dans votre jardin potager. Le Taro comestible (Colocasia esculenta) pousse généralement dans les régions tropicales, il est également appelé songe ou madère, c’est un membre de la famille des Aracées, le nom commun sous lequel résident un grand nombre de plantes. Dans la famille, il existe de nombreux cultivars de variétés de taro comestibles adaptées au jardin. Parfois appelé «oreilles d’éléphant» en raison des grandes feuilles des plantes, le taro est également appelé «dosheen». Cette plante vivace de la région tropicale à subtropicale est cultivée pour son tubercule alimentaire.

Le feuillage peut également être mangé quand il est cuit comme d’autres légumes verts. Il est riche en minéraux et en vitamines A, B et C. Dans les Caraïbes, les feuilles vertes sont abondamment cuites dans un plat appelé callaloo. Le tubercule est cuit et purgé dans une pâte, appelée poi, qui était autrefois un aliment de base hawaïen commun. L’amidon dans les grands tubercules ou les globules de taro est très digestible. C’est une bonne source d’hydrates de carbone et, dans une moindre mesure, de potassium et de protéines. Le taro comestible est considéré comme une culture de base pour de nombreux pays, mais surtout en Asie. La variété la plus répandue et utilisée comme source alimentaire est Colocasia esculenta.

Comment cultiver et récolter Taro :

Comme mentionné, le taro est tropical voir subtropical, mais si vous ne vivez pas dans un tel climat, vous pouvez tout de même essayer de cultiver du taro dans une serre. Les grandes feuilles poussent jusqu’à 90 cm à 1,80 m de hauteur, donc il faudra tout de même prévoir de l’espace. En outre, la patience sera également nécessaire, puisque taro a besoin de 7 mois de temps chaud pour arriver à maturité. Pour avoir une idée de la quantité de plantes à cultiver, 10-15 plantes par personne est une bonne moyenne. La plante se propage facilement via des tubercules, qui peuvent être obtenus dans certaines pépinières ou chez les épiciers, surtout si vous avez accès à un marché asiatique. Selon la variété, les tubercules peuvent être lisses, ronds ou rugueux et fibreux. Quoi qu’il en soit, il suffit de placer le tubercule dans une zone du jardin avec un sol riche, humide et bien drainé avec un pH compris entre 5,5 et 6,5.

racine taroPlantez les tubercules dans des sillons de 15cm de profondeur et couvrez-les avec 5cm de terre, espacés vos tubercules de 40 à 60 cm d’intervalle dans des rangées de 1m d’écart.

Concernant l’arrosage, vous devrez conserver le taro uniformément humide. Le taro est souvent cultivé dans des milieux humides, comme pour la culture du riz. Alimentez le taro avec un engrais organique à haute teneur en potassium et du compost. Pour un approvisionnement sans interruption de taro, une deuxième récolte peut être plantée entre les rangées environ 12 semaines avant la première récolte.

La récolte des racines de taro :

Au cours de la première semaine, vous devriez remarquer une petite tige verte qui se propage dans le sol. Bientôt, la plante deviendra un buisson épais qui pourrait bien pousser jusqu’à 1,80 m de haut, selon les variétés. À mesure que la plante grandit, elle continuera de produire des pousses, des feuilles et des tubercules qui vous permettent de récolter continuellement une partie de la plante sans lui nuire. L’ensemble du processus prend environ 200 jours à partir de la plantation des tubercules jusqu’à la récolte. Pour récolter les cormes de taro (tubercules), soulevez-les doucement du sol avec une fourche de jardin juste avant le premier gel à l’automne.

Les feuilles peuvent être prélevées dès que les premières feuilles ont été ouvertes. Tant que vous ne coupez pas toutes les feuilles, de nouvelles pousseront, fournissant un approvisionnement continu de légumes verts.

Laisser un commentaire