Annonces
Toutes les plantes, graines et bulbes en vente
Annonces
Archives
Nature

La première étape consiste à choisir des herbes suffisamment résistantes pour résister à des hivers froids. Nous recommandons le thym, l’origan, le cerfeuil, le persil et la sauge à des fins culinaires. Le thym, la sauge et le persil ont également de fortes propriétés médicinales et, pour les compléter, vous pouvez cultiver l’hysope (pour la bronchite) et l’achillée (pour les infections et les fièvres).

Les herbes comme le basilic et les menthes sont trop tendres et vont vite mourir avec le gel alors il vaut mieux les garder comme des herbes annuelles estivales.

Les herbes ont besoin d’au moins quatre heures de soleil en hiver et d’une position abritée. Pour cette raison, il est préférable de les faire pousser dans des pots afin qu’elles puissent suivre le soleil (avec votre aide).

Choisissez des récipients d’un minimum de 20 cm de diamètre avec des trous de drainage et suffisamment profonds pour que les racines se développent. Utilisez un sol qui draine correctement.

Les herbes n’aiment pas avoir les pieds humides, alors ne mettez pas de soucoupe sous les pots. Vérifiez quotidiennement les niveaux d’humidité du sol car le sol ne doit pas être complètement sécher. En général, les herbes en pot ne doivent être arrosées qu’une ou deux fois par semaine en hiver, de préférence le matin. Alimenter une fois par mois avec un engrais liquide si nécessaire.

Lors de la récolte, collectez de petites quantités à la fois et laissez toujours deux points de croissance sur la plante Au lieu de couper au hasard, utilisez plutôt l’opportunité de pincer la plante pour favoriser la rusticité. Une fois ramassé, manipulez les herbes le moins possible car les nuances subtiles de saveur sont perdues si elles sont manipulées trop vigoureusement.

Le thym (Thymus vulgaris)

Le thym est l’une des herbes les plus résistantes. Il faut un petit pot et plus les coupes sont choisies, mieux c’est. Une infusion, en particulier du thym au citron, aide à soulager la toux et le rhume. Dans la cuisine, le thym peut être utilisé, dans les casseroles et les ragoûts, pour garnir les rôtis ou ajoutés aux vinaigrettes et aux salades. Le thym est également un excellent anti-oxydant et tonique, soutenant les fonctions normales du corps, construisant le système immunitaire et luttant contre les effets du vieillissement.

La sauge (Salvia officinalis)

La sauge a besoin d’un peu plus de nourriture que le thym et sa croissance tend à ralentir et les feuilles deviennent plus petites en hiver. Elle a besoin de plein soleil, ne doit pas être trop arrosée et doit être conservée hors des courants d’air. Dans la cuisine, la sauge est une herbe robuste qui résiste bien à la cuisson, en particulier dans les casseroles, pour les rôtis et autres plats mijotés. Elle se combine aussi bien avec le fromage.

Une infusion de feuilles de sauge peut être utilisée pour traiter les rhumes et la toux et elle constitue également un excellent gargarisme pour les maux de gorge.

Le persil (Petroselinum crispum)

Le persil nécessite le plein soleil s’il est cultivé dans un pot en hiver et le sol doit être humide. L’alimentation régulière encourage la production de feuilles, riches en vitamines A, C, E et fer. Encore mieux, le persil a des propriétés anti-oxydantes qui neutralisent les agents favorisant le cancer.

Construisez votre système immunitaire en mangeant deux cuillères à soupe de persil frais haché par jour. Saupoudrez-le sur les salades, ajoutez-le aux sauces à la viande, aux pâtes ou au fromage à la fin de la cuisson ou faites-le cuire dans un mélangeur avec du jus de pomme ou de tomate. Toujours choisir les feuilles extérieures et prolonger la vie de la plante en coupant la tête qui s’apprête à fleurir. Le persil italien à des feuilles plates et il est encore plus facile à cultiver.



Le cerfeuil (Anthriscus cerefolium)

Le cerfeuil est une plante robuste qui préfère réellement des conditions météorologiques plus fraîches et pas des conditions de plein soleil. Ses feuilles délicates en font une plante attrayante. Les feuilles sont pleines de vitamine C et ont un goût légèrement anisé. Il est préférable de l’utiliser comme du persil, haché en garniture ou ajouté aux salades, aux soupes, aux sauces, aux légumes et aux plats de viande en fin de cuisson.

Il perd son goût lorsqu’il est séché, alors utilisez-le frais. Une infusion de feuilles stimule la digestion, soulage les rhumes et agit comme un nettoyant pour le sang.

L’origan (Origanum vulgare)

L’origan est l’une des herbes d’hiver les plus robustes, il résiste facilement au gel d’hiver. Il aime le plein soleil. Plus vous récoltez de l’origan, plus il grandira. Il a un goût aromatique fort, idéal pour une riche nourriture d’hiver, mais utilisez avec modération ou il peut être trop prononcé. Une infusion d’origan peut être utilisée pour traiter la toux, la fatigue et l’irritabilité.

L’Hysope (Hyssopus officinalis)

L’Hysope est une herbe moins connue qui pousse bien dans des pots et tolère un temps assez froid. La plante a une forme touffue et des pointes attrayantes de fleurs bleues. Les feuilles et les fleurs peuvent être utilisées dans une infusion pour traiter la bronchite et desserrer les mucus. Les feuilles ont un goût poivré et sont une bonne addition aux soupes épaisses et aux ragoûts.

L’Achillée millefeuille (Achillea millefolium)

L’Achillée millefeuille est une plante perpétuelle résistante, une belle plante avec ses feuilles plumées et ses fleurs roses. Cultivez-la en position ensoleillée dans des pots profonds et larges et gardez le sol humide. L’Achillée est une bonne plante indicatrice car elle est toujours la première à montrer que l’arrosage est nécessaire.

C’est principalement une herbe médicinale qui peut être utilisée pour réduire les fièvres et aide à soulager les infections, la grippe et la sinusite. Les feuilles et les fleurs de la plante sont utilisées comme infusion. Ajouter la menthe poivrée ou une cuillère à café de miel si vous trouvez les feuilles un peu trop amères.

Laisser un commentaire